FONDATION SENAKPON
fullslide1

 TXT_ABOUT


Contexte


« Il ne peut y avoir de développement endogène sans prise en compte des cultures africaines, qui ne doivent être ni sanctifiées ni folklorisées. Cela pourrait commencer par l’usage des langues nationales dans les débats officiels. »
Alioune SALL
Directeur exécutif de l’institut des futurs africains

« Aucun peuple ne peut se développer de façon durable et structurée sans ancrage culturel »
Gandonou Senakpon Marcellin


On ne peut enseigner un peuple si ce n’est à partir de sa culture et de ses valeurs afin d’avoir des citoyens vrais et authentiques. Un peuple qui réfléchit et pense avec les codes et la culture de d’autres nations ne saurait être un peuple vrai. De plus en plus des pays mettent l’éducation comme point cardinal et non négociable dans le développement et surtout pour la survivance de leurs pays. Il se trouve qu’en Afrique contrairement à d’autres jusqu’à récemment, on a une culture beaucoup plus basée sur l’oralité avec ses points positifs et négatifs. La difficulté à transmettre valablement et fidèlement la culture et l’éducation constitue une des tares de la culture africaine. Même si de plus en plus un travail de transcription se fait, on pense que ça doit s’intensifier pour qu’on puisse avoir des générations futures bien éduquées. Notre challenge ici est : « éduquer et enseigner le leadership, l’état d’esprit de résultat et de développement personnel aux populations à partir des sagesses et proverbes africains. » Etant donné que l’Occident a pris le soin de transcrire une grande partie de sa culture, elle s’est petitement imposée au monde comme la référence en matière de littératures, de valeurs, de droits, d’éducation…, ou parfois la meilleure. Mais quand on regarde de près, on se rend compte que les principes et valeurs sont universels. Les modes de transmissions et de codification de la culture diffèrent d’un pays et d’un continent à un autre. La FONDATION SENAKPON veut donc éduquer et enseigner les populations à travers les proverbes africains afin de redonner la fierté aux Africains mais et surtout les amener à adopter l’état d’esprit de résultat, parce qu’à la fin de la journée c’est la culture qui produit du résultat qui a le lead et domine les autres. Il est important de préciser ici que nous ne sommes pas dans une démarche d’opposition à l’ouverture culturelle. La richesse est dans la diversité, mais nous pensons qu’il faut savoir qui on est d’abord et surtout être authentique dans le brassage.


TXT_OUR_VISION

TXT_OUR_VISION_TXT


TXT_OUR_MISSION

TXT_OUR_MISSION_TXT


TXT_FORUM_LINK
  • © TXT_COPYRIGHT